baleares

Baléares, les îles incontournables

Direction les Baléares, une destination phare de la Méditerranée, un endroit très à la mode depuis les années 60-70, la période hippie et puis un endroit qui s’est développé très vite.
Pour autant, de Majorque à Minorque, de Formentera à Ibiza, il faut découvrir les trésors de cet archipel et il n’y a pas que les boîtes de nuit à découvrir.

L’archipel des Baléares est grandiose. Quel que soit vos envies, les Baléares les combleront. Les fêtards y trouveront quelques-unes des plus grandes boîtes de nuit de la planète. Pour les amateurs de luxe, les plus gros yachts de Méditerranée ou encore, un des restaurants parmi les plus chers au monde : « Le Sublimotion » sont présents. Dans la salle de ce restaurant, les clients vont pouvoir profiter d’une mise en scène époustouflante, où se mêlent la gastronomie et la technologie pour créer une expérience inoubliable, un spectacle gastronomique unique au monde.

Les amateurs de nature et de dépaysement ne seront pas déçus avec les nombreuses criques turquoises, l’éventail des décors, la douceur de vivre et les traditions des îles marqueront le voyage.

CARTE DES ILES BALEARES

Carte Baleares

MAJORQUE

C’est la plus grande des îles de l’archipel. Ce n’est pas que la plage et le soleil, c’est aussi un beau patrimoine et une bonne gastronomie. C’est une province autonome avec un président pour toutes les îles.

Port Andratx

Port Andratx est un authentique village de pêcheurs devenu en quelques années une destination jet set. Les gens du cru l’appellent « le petit Saint-Tropez ». C’est toute la partie qu’on appelle La cala Moragues et l’autre côté, La Mola où là, typiquement, terrains et maisons se chiffrent en millions.

Palma de Majorque, la capitale

On peut se balader dans Palma à vélo et découvrir les plus beaux monuments :

  • La cathédrale, c’est l’un des endroits les plus visités. C’est un très bel édifice avec sa rosace de l’époque médiévale, c’est la plus grande.
  • La mairie, l’hôtel de ville avec les drapeaux des Baléares, l’Europe, l’Espagne et celui de Majorque.
  • L’aquarium de Palma, c’est une des attractions touristiques les plus tranquilles à Majorque. On est tous des enfants quand on regarde un aquarium. C’est la plus grande collection de coraux d’Europe. Il y a 25 espèces de la Méditerranée et plus de 300 de tout le monde. Ceux sont des coraux exceptionnels. Il est proposé aux visiteurs de plonger avec un instructeur au milieu des requins. C’est assez unique de proposer ça au public, de pouvoir faire une expérience avec des requins.

Soller

Un très joli endroit de Majorque où il faut aller, c’est Soller, c’est la montagne et c’est très différent de Palma. Il faut prendre le train, un train de 1912. C’est un trajet très touristique avec des falaises, des montagnes et des cultures en terrasse, avec des oliviers, des amandiers, et des caroubes.
Au fond de la vallée, il y a de l’eau et plein d’orangers, de citronniers. Les amandiers sont plus haut , des oliviers un peu plus haut, et encore plus haut, c’est la forêt de chênes.
Le massif de la Serra de Tramuntana, c’est la partie nord-ouest de l’île. Les couchers de soleil y sont superbes. On a chaque jour la même vue mais avec différentes couleurs. C’est la partie sauvage avec
la vue de la mer. C’est très découpé avec des petites criques.
Pour avoir de la tranquillité, c’est la montagne avec la possibilité de faire de l’escalade et aussi de profiter de la mer, et pour les couchers de soleil, c’est un endroit très spécial.

Le pèlerinage de Lluc

Le pèlerinage de Lluc est un moment où s’expriment des croyances et traditions purement majorquines. Cette tradition remonterait à plus de 800 ans, lorsque les paysans majorquins venaient à pied honorer la vierge de Lluc pour solliciter ses grâces. C’est à la fois du sport et un acte spirituel.
Tous les pèlerins doivent rallier à pied le monastère de Lluc avant le petit matin et se préparent à passer une nuit blanche. Il leur faudra marcher toute la nuit. C’est ainsi un cortège de plusieurs milliers de personnes qui est attendu au matin au monastère pour les célébrations du pèlerinage de Lluc. Tous les villages de Majorque participent. Le 1er geste des pèlerins consiste à venir déposer une offrande à la vierge du monastère.
Il faut ensuite rejoindre la 1re grande cérémonie durant laquelle des couples de géants vont être présentés à l’évêque au son des xeremias, les cornemuses locales.
Ces personnages incontournables des fêtes traditionnelles remontent au 17e siècle.
Ils mettent en scène Toffel et Francinaïna, un couple de paysans purement majorquins.

MINORQUE

C’est une petite île de 90 000 habitants. Les Minorquins vivent du tourisme mais doivent vivre aussi de la nature, ils ont essayé de trouver un équilibre.
Les gens habitent plutôt à la campagne et travaillent surtout dans l’agriculture. Quel que soit l’endroit, les minorquins sont toujours très attachés à leur terre.

Contrairement à sa voisine de Majorque, l’île de Minorque a échappé en très grande partie au bétonnage de sa côte. Si l’on aime la tranquillité, la campagne et la mer, tout est à portée de main.
Il faut dire que le littoral minorquin est particulièrement découpé. L’assaut des vagues, attisé par une tramontane quasi permanente, a permis de protéger ce littoral. A la pointe de Favaritx, les roches sont d’une autre couleur, c’est très particulier. Sur l’île, il y a beaucoup de végétation.
Malgré les vagues incessantes, l’eau de Minorque est très claire.
Une limpidité due à la présence de posidonie, une herbe marine qui agit comme un filtre naturel et sert de refuges pour les organismes marins.

Le littoral minorquin est aussi remarquable par la présence de nombreuses grottes. Pour les explorer, il faut avoir recours aux bouteilles de plongée. La partie la plus intéressante du littoral, c’est la réserve naturelle du Nord. Il y a beaucoup de zones de plongée assez proches. Cette partie du littoral minorquin est caractérisée par les grottes qu’on y trouvent.
La qualité de l’eau et la particularité de son littoral ont grandement influé dans la décision de l’UNESCO de classer Minorque au rang de réserve de la biosphère mondiale.

Mahon, la capitale de Minorque

Elle est connue pour sa grande fête qui est une fête religieuse traditionnelle : « La mare de deu de Gracia. » Le cheval est l’artiste de la fête.
Tous les gens des alentours viennent visiter pour le spectacle des chevaux.
L’île de Minorque a une longue tradition du dressage équestre. Elle le doit à la capacité qu’a son cheval insulaire de réaliser le « bot », c’est-à-dire de marcher sur les pattes arrière.
Au 14e siècle, le roi Jaume II de Minorque, pour constituer une cavalerie de guerre, croisa les petits chevaux noirs autochtones de l’île avec le Genet d’Espagne et le pur-sang arabe.
Ainsi naquît le Minorquin. Le Minorquin est caractérisé par sa robe qui est toujours noir et il est d’une grande noblesse.
Toutes les écuries de Minorque sont en ébullition pendant les 3 jours de fêtes de Mahon où il y aura beaucoup de gens venus de tous les villages.
C’est une fête entre amis avec une boisson typique de la fiesta: la pomada., c’est du gin et de la limonade.

Le souvenir que les gens ramènent de Minorque c’est les avarcas. Les avarcas sont typiques de l’île. A l’origine, c’étaient les paysans qui les portaient pour travailler dans les champs.

Fornells

C’est un village de pêcheurs dans le nord de l’île, un endroit paisible. Le tourisme permet à la pêche et aux pêcheurs de vivre mieux avec la langouste qui maintenant, est consommée sur place dans les restaurants de Fornells.
Les maisons de pêcheurs sont des maisons typiques de Minorque, elles sont toutes blanches avec des petites fenêtres à cause du vent du nord. Cela fait maison de vacances.
Du point de vue gastronomique, le plat traditionnel est la fideua : une paëlla avec des pâtes.

FORMENTERA

Après une courte traversée maritime d’ Ibiza vers sa voisine, c’est Formentera.

Cette île dite « l’île sauvage » fait plus ou moins 18km de long. Le fait d’être la petite sœur des autres îles, confère à Formentera une personnalité différente. Le fait qu’elle soit la plus petite île des Baléares oblige ses habitants à être respectueux de l’environnement et à ne pas trop construire pour préserver l’écosystème.
Les gens viennent ici pour chercher un peu plus de tranquillité qu’ailleurs, ça a toujours été une île destinée au tourisme familial.

Le paradis des hippies

Longtemps restée l’île la moins développée de l’archipel, ce caillou fut dans les années 60, une halte réputée pour les hippies, en route pour leur grand pèlerinage vers l’Inde et Katmandou.
Certains sont restés et perpétuent la légende de Formentera. On faisait des fêtes de hippies, il y avait le « flower power ». Hippie, c’était une manière de vivre. Là où il y avait des hippies, il y avait forcément de la musique. Beaucoup de groupes de rock ont séjourné sur ces plages, participant à construire la légende de Formentera. Les plus célèbres étant Pink Floyd et Led Zeppelin. Des artistes se sont installés sur l’île et sont toujours là. Des nouveaux arrivent, séduits par la réputation d’endroit idéal pour la création. C’est une conséquence du passé hippie de ces gens venus sur ce caillou au milieu de la mer et où il n’y avait rien.

Les caractéristiques de l’île

C’est une vraie palette de couleurs, Formentera, avec un front de mer, avec toutes les teintes turquoise, azur. Cette couleur vient du sel. Les salines sont typiques de l’île. La première exploitation du sel ici remonte au 7e siècle avant J. par les Phéniciens. Ça fait toujours partie de l’économie de l’île, le sel est resté fondamental à l’économie.

Il y a 4 tours sur l’île. La première tour date de 1773. C’était pour protéger l’île des pirates étrangers car il y en avait beaucoup qui venaient ici cacher leurs trésors.

Apprécier un voyage dans les Baléares c’est aussi découvrir des paysages exceptionnels, découvrir la gastronomie et les coutumes locales.

Comparez les prix sur Weekif pour être sûr de partir en voyage moins cher aux Baléares !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *