valladolid

Si il y a bien une ville pour laquelle j’ai eu un coup de cœur dans la Péninsule du Yucatán, c’est bien Valladolid. C’est une charmante petite ville de l’État du Yucatán au Mexique. Avec son style colonial, ses parcs ombragés, ses églises colorées et ses rues pavées, Valladolid a tout pour plaire. C’est aussi le berceau de la civilisation maya, et malgré son passé colonial, cette ville présente encore les traces de la culture maya.

Son seul défaut, c’est peut être d’être localisé loin de la mer. Mais c’est surement ce qui lui a permis de préserver toutes ses qualités et son charme inégalable, loin des masses touristiques de la Riviera Maya de la péninsule du Yucatan.

Valladolid, la « Sultane de l’Orient »

Ce qui pour moi fait vraiment le charme de Valladolid, ce sont ses édifices construits à l’époque des colons espagnols. Entre la Cathédrale de San Servacio, le Couvent franciscain de San Bernardino de Siena, et les nombreuses églises érigées au quatre coins du centre ville, vous pourrez découvrir la richesse culturelle de ces monuments historiques qui lui ont ainsi valu le nom de la « Sultane de l’Orient ».

La Cathédrale de San Servacio est la plus impressionnante, tout simplement majestueuse et relativement bien conservée. Elle se dresse au sud du Parc Francisco Cantón Rosado, oasis ombragé, en plein centre ville de Valladolid. Sur la place vous pourrez admirer la Fontaine de la « Métisse », une jeune femme à la peau claire, tenant une jarre dans ses bras et vêtue d’un huipil (robe traditionnelle maya).

valladolid mexique

Valladolid et ses cenotes

Le problème lorsque l’on visite Valladolid, c’est que les après-midi ensoleillés sont suffocants. Mais quoi de mieux que de pouvoir profiter de piscines naturelles pour se rafraîchir lors des grosses chaleurs ? Valladolid offre accès à de nombreux cenotes où il est possible de se baigner pour se rafraîchir. Les cenotes sont des puits naturels formés par l’effondrement de la roche karstique. J’y reviendrai dans un prochain article pour vous présenter les différents cenotes que l’on peut découvrir dans la Péninsule du Yucatán.

Revenons-en à Valladolid. Il est possible de visiter le Cenote Zaci qui se trouve en plein cœur de la ville, à deux rues du Parc Francisco Cantón Rosado. C’est le cenote le plus accessible de la région. Une fois avoir payé le droit d’entrée, vous pourrez savourer cet oasis de fraîcheur, entouré d’une végétation verdoyante et luxuriante. De temps en temps des bus remplis de touristes font halte, et inondent le cenote. Mais ne vous inquiétez pas, ils ne viendront pas perturber votre baignade, juste le temps de prendre quelques photos souvenirs.

Vous pouvez aussi découvrir d’autres cenotes aux alentours de Valladolid. A quelques kilomètres de la ville vous pouvez visiter le Cenote Dzitnup, qui a la particularité d’être dans une grotte. La voute karstique ne s’est pas encore totalement effondrée, seul un trou laisse passer la lumière et éclaire l’eau turquoise de cette piscine naturelle. Des lumières éclairent la grotte et le fond de l’eau pour vous permettre de vous baigner sans trop d’appréhension. Par contre, résistez à la visite guidée de la grotte, c’est inutile, ils essayeront de vous faire voir des visages inexistants sur la parois rocheuse.

Valladolid et ses maisons coloniales

Valladolid c’est aussi ses rues pavées et ses nombreuses maisons de styles coloniales. Prenez le temps de parcourir ses ruelles, profitez des dernières heures de la journée pour laisser s’exprimer les couleurs chatoyantes des bâtisses. C’est le moment le plus agréable pour se promener et découvrir la ville.

Et si il fait encore trop chaud et que longer les murs à l’ombre ne suffit plus, je vous conseille de visiter le Musée du Cacao. Cette coopérative d’artisans cacaotiers propose une visite guidée pour en apprendre un peu plus sur la production et la préparation du cacao : la boisson sacrée des mayas. Un moment à ne pas manquer, surtout pour déguster des saveurs originales : tequila, xtabentun, gingembre, piment…

Valladolid et la tradition maya

Chose insolite et bien propre à Valladolid, il n’est pas rare de croiser des femmes vêtues de leur robe blanche traditionnelle (huipil). Et ça, c’est exceptionnel ! Effectivement, il n’y a que dans cette ville que vous pourrez les voir habillées ainsi. D’habitude, les huipils sont utilisés pour des occasions particulières et lors d’évènements festifs.

Si vous êtes à la recherche d’un souvenir vestimentaire ; un huipil (pour les filles) ou une guyabera (pour les gars) ; aller faire un tour dans le Centre Artisanal Zaci. C’est un espace pour promouvoir le travail traditionnel des femmes. Vous pourrez acheter des pièces brodées main par les femmes des communautés alentours.

C’est ce qui fait le charme de Valladolid : entre culture coloniale et tradition maya.

Valladolid et ses alentours

Chichen Itza mexique

Du fait de sa position centrale, Valladolid est la ville pour s’établir quelques jours dans la région et visiter les sites archéologiques de Chichen Itza et Ek Balam. Ces deux sites touristiques se trouvent à moins de 45 min du centre ville. Cet un avantage pour pouvoir partir tôt et éviter ainsi les grosses chaleurs de la journée afin de savourer au mieux les visites.

Mes conseils pour visiter Valladolid

A ne pas louper :

  • le centre ville de Valladolid, ses églises, ses rues colorées, de préférence le matin ou en fin d’après-midi
  • le marché d’artisanat pour acheter un huipil maya ou une guayabera
  • le cenote de Zaci, pour se rafraîchir
  • les sites archéologiques de Chichen Itza et Ek Balam
  • les délicieuses empanadas au fromage avec un jus de chaya et citron vert

Articles Similaires :

La Péninsule du Yucatán au Mexique
By Margo  /  15 janvier 2020