conseils voyage

7 conseils pour préparer un voyage à l’étranger

Que vous partiez à Londres ou à Katmandou, en Thaïlande ou aux Etats Unis, dans les montagnes du Pakistan ou dans la jungle colombienne… mes conseils de voyage seront utiles quelle que soit votre destination sur cette incroyable planète.

Voici mes 7 meilleurs conseils voyages pour réussir son road trip à l’étranger.

1. Réserver votre billet d’avion à l’avance, mais pas trop tôt

En général, la meilleure période pour réserver des billets d’avion est de 1 à 3 mois avant le départ. Il ne faut pas réserver un an à l’avance ni à la dernière seconde, les prix ne seront pas forcément moins cher et vous n’aurez aucune flexibilité.
Les tarifs des compagnies aériennes changent constamment et il n’y a pas de solution miracle pour obtenir le meilleur prix garanti.
Par contre, il est recommandé d’utiliser un comparateur de vols comme Easyvols pour trouver vos billets d’avion au meilleur prix.

Vous pouvez facilement vérifier les prix par mois, ce qui peut vous aider à décider quel jour d’un mois donné a les vols les moins chers.

2. Voyager hors saison si possible

L’un des conseils les plus vrais et les plus éprouvés pour les voyages internationaux est que vous devriez profiter des prix hors saison. Sérieusement, certaines des villes les plus célèbres du monde peuvent paraître complètement différentes en basse saison. Les musées seront désertés, les rues seront habitées par des locaux – et non par des touristes – et les prix seront beaucoup plus raisonnables.

Les mi-saisons sont d’excellentes périodes pour voyager parce que vous éviterez la foule de touristes ET d’un temps agréable. C’est le moment que je préfère pour voyager.

3. Faire des copies de vos papiers

Un scénario cauchemardesque pour les voyageurs c’est la perte d’un passeport. Personne ne veut ça. Cela dit, cela peut se produire et le fait d’avoir des copies de votre passeport et d’autres documents importants vous aidera vraiment à vous en sortir jusqu’à ce que vous ayez un passeport de remplacement.
De plus, dans certains pays comme le Pakistan ou le Népal, vous devez avoir des copies de votre passeport en main pour les remettre à la police aux points de contrôle.

Un voyageur expert a cette mentalité : « espérer le meilleur, se préparer au pire ».

Il faut également laisser une copie de votre passeport à la maison ou chez quelqu’un en qui vous avez confiance.

4. Voyager léger

voyager leger

Une erreur classique est de se surcharger. Voyager avec 3 paires de chaussures, un sac de maquillage qui pèse 4 kilos, 3 ou 4 vestes, 15 t-shirts, 5 appareils photo différents et plus d’un sac à dos grand format n’est pas nécessaire.

Tout d’abord, lorsque vous faites vos bagages, prenez la pile de vêtements dont vous pensez avoir besoin et divisez le chiffre en deux. Puis divisez-le encore une fois en deux. Sérieusement.

Plutôt que d’emmener plusieurs articles de mauvaise qualité, investissez dans du matériel et des vêtements polyvalents qui s’adaptent à différents climats. Avec le temps, vous n’emporterez plus que le strict nécessaire et vous serez beaucoup plus heureux lorsque votre sac sera d’un poids confortable.

Si vous n’utilisez pas ce que vous souhaitez emmener au moins une fois par semaine, alors il n’a pas sa place dans votre bagage.

Voici ce que vous avez besoin :

– une serviette en microfibre : elles ne sont pas toujours fournies et/ou ont une hygiène qui laisse à désirer. Les serviettes en microfibre absorbent plus, sèchent plus rapidement et sont plus légères qu’une serviette classique. Pour les voyageurs, ils sont l’un des objets les plus utiles qu’ils peuvent avoir dans leur sac.

– des vêtements synthétiques :
Les vêtements synthétiques sont beaucoup plus durables et beaucoup plus faciles à laver et à sécher que les vêtements en coton. Optez pour des vêtements qui n’ont pas besoin d’être repassés non plus.

– de bonnes chaussures :
En dehors de votre sac à dos, vos chaussures sont peut-être la pièce d’équipement la plus utile que vous possédez.
Idéalement, vous devriez voyager avec des chaussures polyvalentes et légères qui conviennent aussi bien à la marche urbaine qu’à la randonnée. Cela dit, évitez d’emporter plusieurs paires de chaussures. Il vous suffit d’en emporter une paire qui couvre tous vos besoins selon votre destination.

– un kway ou une veste de pluie :
Quand le ciel se couvre et que la pluie tombe, on est bien content d’avoir un kway. À moins que vous ne voyagiez dans le désert ou dans un autre endroit sec, il pleuvra à un moment donné au cours d’un voyage.

– une batterie externe de secours :
Dans les pays en développement, les coupures d’électricité sont soudaines et fréquentes. Il faut donc prévoir une batterie de secours.

5. Apprendre les bases de la langue locale

Essayez d’apprendre au moins quelques mots de base de la langue parlée dans le pays où vous voyagez. Même apprendre à dire « bonjour », « merci » et « comment allez-vous ? » et savoir compter jusqu’à dix vous mènera loin. Les locaux apprécient vraiment que vous fassiez un effort pour apprendre leur langue.
Connaître les langues locales présente également d’énormes avantages pour vous. Si vous pouvez compter dans la langue locale, vous risquez moins de vous faire arnaquer. Et il est beaucoup plus facile de marchander et de demander des conseils dans la langue locale aussi.

6. Parler avec les habitants

Trop souvent, il y a un fossé entre les touristes et les habitants du pays. Certes, tous les voyageurs veulent une expérience de voyage authentique, et se connecter avec les habitants est un excellent moyen de tirer le meilleur parti de vos voyages.

Sortez de la dépendance au téléphone et revenir au vrai but du voyage : rencontrer des gens et avoir l’esprit enrichi d’expériences.
Ne laissez pas votre seule interaction avec la population locale se limiter à commander de la nourriture dans un restaurant ou à acheter des souvenirs dans un magasin.

Prenez le temps de vous arrêter et de parler avec les habitants. Posez des questions sur leur réalité. Découvrez ce qu’ils aiment manger et où. Renseignez-vous sur ce qu’ils aiment faire dans l’endroit où ils vivent.
Le Couchsurfing est une façon épique de rencontrer la population locale.

7. Faire du couchsurfing

Une de mes façons préférées de rencontrer les habitants et d’économiser en même temps de l’argent est d’utiliser le couchsurfing.
Si vous voulez vraiment faire l’expérience de la vie avec un local, je ne peux pas vous recommander mieux. Vous pouvez vous faire des amis à vie grâce à la plateforme et acquérir une perspective que vous n’auriez jamais envisagée autrement.

Par contre, comme les hôtes sont assez gentils pour vous accueillir gratuitement chez eux, ne venez pas les mains vides. Apportez un cadeau, une bouteille de vin, de la nourriture, … Proposez de faire le repas ou d’aider du moins, de faire les courses, … Faites le ménage après vous … Bref, soyez serviable.

Dans tous les cas, il est important de se renseigner sur sa destination en amont. Plus vous en savez sur un lieu, plus vous pouvez l’apprécier et en profiter. Connaître votre destination peut aussi vous aider à faire tomber les barrières avec les habitants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *