vélo

Voyager autrement grâce au vélo

Écologique, économique et bon pour la santé, le vélo a tout pour plaire. Le vélo fait de plus en plus d’adeptes.

Il est idéal pour faire des sorties et balades le week-end et les vacances mais également pour les trajets quotidiens en remplacement de la voiture.

Chaque année, les Français pédalent 87 km contre 800 à 1000 km pour les Danois et les Hollandais. Aujourd’hui, seulement 5 % des déplacements sont faits à vélo, la marge de progression est donc immense.

Le vélo une solution économique et écologique.

Adopter le vélo pour ses déplacements permet de faire des économies notamment sur le transport tout en faisant du sport et c’est bon pour la planète.

Le vélo électrique est en plein boum. Opter pour un vélo électrique design pour ses trajets quotidiens et les loisirs est une bonne alternative à la voiture.

Il y a des initiatives incroyables sur les vélos de demain, notamment le vélo à hydrogène, c’est peut-être le vélo du futur. Il est non polluant, non toxique et non cancérigène.
C’est un vélo à assistance électrique, qui vous aide notamment dans les montées, il fonctionne avec de l’hydrogène. Le réservoir d’hydrogène, intégré dans le cadre du vélo, va alimenter la pile à combustible. Cela va transformer l’énergie de l’hydrogène en électricité produite pour le vélo. L’hydrogène est l’énergie du futur, il est présent dans l’atmosphère.

Ce vélo du futur présente des bénéfices environnementaux et des avantages pour l’usager avec une autonomie qui peut dépasser facilement les 100 km. Mais ce vélo ne devrait être commercialisé pour le grand public qu’en 2020.

Dans tous les cas, le vélo est un moyen de transport nettement moins cher que la voiture.
De plus, grâce aux subventions, cela devient encore plus économique. Il y a une cinquantaine de villes qui donnent une aide, cela dépend des mairies.
Par exemple, la mairie de Paris donne jusqu’à 400 euros pour l’achat d’un vélo électrique. (Plus d’infos sur cette aide)

Paris future capitale mondiale du vélo ?

Actuellement, Copenhague est la capitale mondiale du vélo. Malgré les efforts des villes, la France reste loin derrière le peloton de tête.

La mairie de Paris, s’est donné comme objectif d’être la capitale mondiale du vélo en 2020. Elle souhaite tripler le nombre de déplacements à vélo en incitant les habitants à utiliser le vélo et en développant un réseau express vélo, des accès qui permettront d’accéder à Paris rapidement, avec des aménagements sécurisés et confortables pour les cyclistes, séparés du reste de la circulation automobile avec des pistes bidirectionnelles bien marquées.

Il y aura 3 axes majeurs : un premier le long des rives de la Seine, le deuxième du bois de Boulogne vers celui de Vincennes et le dernier de la porte d’Aubervilliers à la porte d’Orléans.

Paris a un patrimoine exceptionnel et le découvrir à vélo sera un vrai régal.

Strasbourg, capitale française du vélo

Actuellement, la capitale française du vélo est Strasbourg. L’agglomération compte 600 km de pistes cyclables agréables à utiliser au quotidien. Dans le centre-ville, la voiture a quasiment disparu.

Pour inciter les habitants à adopter le vélo, les médecins de Strasbourg prescrive une activité physique comme le vélo aux personnes en surpoids au lieu de leur prescrire un médicament. De plus, les patients ont à leur disposition un vélo pendant un an.

Dans un contexte de pollution et de nuisance, beaucoup de villes ont envie de développer le vélo comme mode de transport. Pour y arriver, il faut diminuer le trafic en limitant la vitesse et en incitant les gens à utiliser le vélo le plus possible notamment pour les trajets domicile/trajet en plus des loisirs.

Pour préserver la planète, il faut adapter ses moyens de transport en privilégiant le vélo, le covoiturage ou le train pour les longues distances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *