nouvelle-zelande

Randonnée en Nouvelle Zélande

Un des endroits les plus impressionnants de la planète, c’est la Nouvelle Zélande, le pays du rugby et son célèbre haka et des kiwis dans tous les sens. La plupart des Néozélandais sont très nature. Le pays a une culture de plein air, les gens ont des racines d’aventuriers.
La Nouvelle-Zélande n’est pas le pays le plus accessible. Et quiconque vient vivre ici doit un peu avoir l’âme d’un explorateur.

Contrôle à l’aéroport

Après 30h de voyage, attendez-vous à être checker à l’aéroport. Tous vos affaires vont passer aux rayons X et de nombreuses choses sont interdites comme les fruits frais, des chaussures sales, … En effet, elles peuvent être contenir des champignons, des graines, … qui peuvent nuire aux plantes et animaux du pays.
De plus, si les agents trouvent quelque chose de non déclaré, même une orange, c’est 230 euros d’amende.

Que faire en Nouvelle Zélande ?

Apprendre le Haka

Le haka vient des Maoris, le peuple polynésien, les premiers explorateurs qui ont découvert et peuplé ce pays 8 siècles avant les Anglais. Un Néozélandais sur 6 est maori.

Le Mont Ruapehu

Ce qui fait le charme de la Nouvelle-Zélande, c’est que ça n’est pas plat. Cette terre volcanique compte encore 16 volcans actifs.
Direction le mont Ruapehu pour dévaler les pentes en skate si vous voulez faire un grand shoot d’adrénaline. C’est un peu comme quand on fais de la chute libre. Le mont fait 2 797 m.
Pour cela, il faut un skate, des gants, un casque, une belle paire de pompes. Et si vous voulez, des genouillères et coudières.
En Nouvelle-Zélande, c’est légal le skate sur la route si on ne fait pas d’excès de vitesse. En effet, on peut atteindre 60 à 80 km/h.

Le 1er nouvel an de la planète

Si vous avez la chance d’aller en Nouvelle-Zélande pour les fêtes de fin d’année, direction vers l’Est, à Gisborne.
Là-bas, les jeunes Kiwis se retrouvent pour camper dans les vignes et célébrer le nouvel an, 12h avant Paris, décalage horaire oblige. Le festival « Rythm and Vines » dure 3 jours : 2 scènes, 1 discothèque à ciel ouvert, des restos, des bars, un toboggan. Bref, tout ce qu’il faut pour s’amuser.
Depuis 12 ans, ce festival est devenu un événement connu de tous en Nouvelle-Zélande avec 20 000 personnes chaque année.

L’île du sud

L’île du Sud est la plus sauvage et la plus jolie.
1 million de Néozélandais sur 4 vit ici, à peine 7 habitants au kilomètre carré.

La Nouvelle Zélande est un pays sous le trou de la couche d’ozone.
Si on oublie de se protéger, on rougit en 15 minutes. La crème solaire est donc obligatoire.

Que manger en Nouvelle Zélande ?

Quand on dit « kiwi » on pense à la Nouvelle Zélande. En effet, c’est l’oiseau endémique du pays, en voie de disparition qui a donné leur surnom aux Néozélandais, et son nom au fruit.

La Nouvelle-Zélande exporte vers une soixantaine de pays. 70 millions de cageots de kiwis verts par an et 20 millions de nouvelles variétés. La Nouvelle-Zélande n’est pas le leader du marché mondial, étonnamment c’est l’Italie.

Même s’il doit bien son nom à l’oiseau néozélandais, le kiwi ne vient pas d’ici.
Leur pays d’origine est la Chine dans la vallée du Yang-Tse exactement.
Les premières graines sont arrivées en Nouvelle Zélande, il y a plus de 100 ans. On appelait ces fruits groseilles de Chine. Ce n’est que dans les années 60 qu’on les a appelés kiwis pour leur donner une connotation néozélandaise.
Ce n’était pas facile d’exporter vers l’Occident des groseilles de Chine dans les années 60.
La raison principale est que les baies étaient fortement taxées surtout aux Etats-Unis.
Ils ont décidé d’arrêter de les appeler groseilles et de leur donner un nom qui fasse plus fruit pour payer moins de taxes.

Vous remarquerez également qu’il n’y a que des moutons. Les Néozélandais sont d’ailleurs les 1ers consommateurs et exportateurs de mouton.

Alors à quand votre voyage en Nouvelle Zélande ?

Allez, comme disent les Maoris : Ka kite ano ! A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *